En attendant la mousson

Face au déferlement patriotique multicolore qui envahit nos rues, balcons, rétroviseurs et un immense nombre de vitrines bruxelloises, deux choses sont claires: 1. je n’ai jamais été aussi bien dans mon potager. 2. j’ai envie de partir en vacances. Alors comment joindre l’utile à l’agréable? Il suffit de se balader et de regarder les choses autrement: la preuve en image, prises juste avant l’orage…

Nuage d'orage et fèves
Nuages menaçants dans les fèves

On se croirait presque dans quelque coin reculé d’Amérique centrale ou d’Asie mineure, non?  En tout cas, de ce ciel émanait une lumière comme jamais je n’en avait vue.

Nuage d'orage au dessus de la serre
Nuages pré-orageux au dessus de la serre. Pourvu qu’elle tienne!

En remontant un peu vers la serre, je suis tombé sur ces fleurs de pois mangetout délicatement colorées. J’avais presque envie de les voir chanter « un matin de mai fleuri »… comme dans Alice au pays des merveilles.

un matin de mai fleuri
Fleur de pois

Bonjour les références… ça doit être le surmenage. Bon aller encore une, les fèves cette fois:

Fleur de fèves
Les fleurs bicolores des fèves des marais

Leur air de famille est logique, ce sont des Fabacées, la famille des légumineuses. Elles étaient autrefois appelées papilionacées du fait de la ressemblance de leur inflorescence avec les papillons.

Cette famille est très chère au jardinier: en effet ces plantes vivent en symbiose avec une bactérie, le Rhyzobium qui possède la faculté de fixer l’azote atmosphérique. L’azote ainsi capturé s’agrège au niveau des racines des légumineuses, formant de petites boules appelées nodosités. Cette symbiose enrichit donc le sol en azote, élément de base indispensable à la croissance des feuilles. Wouaw. Du pur win-win for life.

Entrons à présent dans la serre, que je n’avais plus photographiée depuis belle lurette. Elle se densifie, peut-être même un peu trop à mon goût.

serre de tomates, carottes, concombres
La serre tuteurée en juin: tomates, concombres, carottes et j’en passe…

De gauche à droite: concombre, carotte, tomate,feuilles asiatiques, tomates cachées, roquette,laitue, pois mangetout (encore eux?), navet. Le tout est cultivé dans une ambiance bon enfant, avec mon musicien du moment: Perez Prado, le roi du Mambo. Il a le don de me faire passer le pire des désherbages pour une promenade guillerette.

Pour aller plus loin:

Les légumineuse: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabaceae

Perez Prado: http://www.youtube.com/watch?v=N_T35xt9iuM

 

Une réflexion au sujet de « En attendant la mousson »

  1. Le narcisse ébouriffé se délasse
    La violette a moins de modestie
    Le beau lis et sa voisine s’embrassent
    Un matin de mai fleuri

    j’ai les mêmes références et la même envie de vacances! ;-) Impressionnants ces nuages! Bon courage pour la récolte! kiss kiss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *